LE mélantois    
Mercredi 2 octobre 2002
Pays de Pévèle
 

Tourmignies-la-propre

 

Samedi, les écoliers, les adultes – dont des membres du conseil municipal – et les membres de SOS Marque ont retroussé leurs manches pour nettoyer le village et la rivière.

 
 

Les pieds dans l’eau... C’était le nom de l’opération proposée par SOS Marque, samedi matin, à tous les volontaires de Tourmignies et des alentours. Un nom bien trouvé puisque, pendant deux bonnes heures au moins, une vingtaine de personnes, bottées et munies de gants, ont pataugé dans le lit de la rivière. A la main ou à l’aide de fourches, ils ont retiré moult pierres, pavés, morceaux de tuyaux, branchages... Ces volontaires ont même retrouvé la carcasse d’un sapin de Noël et... un obus qui fut immédiatement mis en lieu sûr. Sur la berge, un homme maniait une débroussailleuse pour couper les massifs de mauvaises herbes. Et, quand il a relevé la protection de son casque, surprise! C’était le maire, Jean-Louis Wambre, qui maniait l’engin.

 

"C’est une opération avant tout symbolique, permettant de faire prendre conscience des problèmes de la rivière", confiait, ce matin-là, André Janssens, le président de SOS Marque qui, l’an dernier, avait lancé la même initiative à Pont-à-Marcq, et renouvelera sans doute l’expérience, l’année prochaine, à Ennevelin.
Dans le même temps, les enfants des deux écoles, par petits groupes, se sont égaillés dans les rues du village pour collecter les détritus qui encombrent la voie publique. Ils ont pu remarquer que si, devant les maisons, la situation était assez propre – les riverains font le ménage! Elle se dégradait dès que l’on s’éloignait des habitations.
En fin de matinée, avant de planter symboliquement un bouleau, enfants et adultes se sont retrouvés devant le stand de SOS Marque, les premiers créant des « oeuvres d’art » avec les nombreux détritus collectés par les seconds. Une belle leçon de civisme donnée sur le terrain!

 


Avec leurs institutrices, Evelyne Cabre et Catherine Kerchouni, qui est aussi directrice, les enfants de l’école du Sacré-Coeur, sont venus apporter leur «récolte» à André Janssen.

 
 

Eclairage

Claude, pluviométreur

 
 

Claude Héreng est le « pluviométreur » de Tourmignies.
A la demande de SOS Marque, cet homme s’est porté volontaire pour relever, chaque jour, la quantité d’eau de pluie qui est éventuellement tombée sur la commune, à l’aide d’un pluviomètre. Un instrument qu’il a présenté et expliqué aux enfants, samedi, à la fin de l’opération de nettoyage.
Son autre tâche, elle aussi quotidienne, est de noter le niveau atteint par la Marque à trois endroits du village. Ainsi, « on peut faire des rapports entre ce qui tombe et ce qui coule, explique André Janssens, le président de SOS Marque. Comme Claude Héreng, d’autres « pluviométreurs » surveillent ces différents niveaux dans les villages traversés par la Marque. Leurs observations seront sans doute précieuses lorsqu’il s’agira de prendre des décisions pour maîtriser les caprices... débordants de cette rivière.