LE mélantois    
Mercredi 5 décembre 2001
 
 
Pont-à-Marcq
 

La Marque en crue : un an déjà...
SOS Marque a organisé une matinée en souvenir des inondations.Près du pont qui enjambe la rivière, à Pont-à-Marcq, on s’est réchauffé à coup de vin chaud.

 

Il est des anniversaires dont on se passerait bien. L’année dernière, dans la nuit du 2 au 3 décembre, la Marque est sortie de son lit pour atteindre un niveau record: trois mètres. M. Janssen, président de l’association SOS Marque, est un habitué des caprices de la rivière. Cette dernière borde, en effet, son jardin qu’elle ne manque pas de transformer en véritable lac à chaque inondation. Le 25 décembre 1999, le 30 juillet 2000 et le 3 décembre 2001, ont ainsi été trois jours noirs pour les habitants de la commune, comme le rappelle le panneau installé dans le jardin de M. Janssen. Celui-ci a même été jusqu’à installer des barques sur sa pelouse, «au cas où...».

André Leblanc a subi lui aussi de sérieux dégâts, l’année dernière. Il a donc décidé, avec M. Janssen, de créer cette association qui rassemble aujourd’hui une centaine de membres. «Sensibiliser, créer un élan de solidarité et obtenir la création d’un cahier des charges», tels sont les objectifs de l’association qui a organisé, dimanche matin, une petite manifestation commémorative près du pont de la commune, là même où des centaines de personnes étaient venues constater l’incroyable montée des eaux survenue en décembre 2000. Au programme, ambiance conviviale et vin chaud pour les passants, distribution de tracts et de ballonnets, avec le sourire, aux automobilistes. Une manière plutôt sympathique d’informer la population sur la lenteur de la création d’un cahier des charges, étape nécessaire à l’aménagement de la Marque. Car même si cette dernière se tient tranquille depuis l’année dernière, nul ne sait pour combien de temps elle le restera encore...


 


L’association SOS Marque avait installé
ses quartiers près du pont, où la montée
des eaux était la plus visible il y a un an.

 


L'association a sensibilisé les automobilistes
en distribuant des tracts.

 

Tous les passants ont pu se réchauffer
avec un verre de vin chaud.