MÉTROPOLE LILLE    
Dimanche 9 et lundi 10 mars 2003
 
 
 

L'association SOS Marque a tenu son assemblée générale à Pont-à-Marcq
Marque : la prévention des risques

 

Créée le 7janvier 2001, juste après l'inondation de décembre 2000, SOS Marque a tenu sa deuxième assemblée générale dernièrement; Objectif 2003 : la prévention.

 

«On sent que maintenant, la prise de conscience est réelle». Voilà de quoi réjouir les responsables de SOS Marque, qui remettent chaque jour sur le métier leur inlassable ouvrage, avec une seule idée en tête: ne plus jamais être victime d'inondation.
Tenaces, ils sont restés en contact permanent avec la Communauté de communes du pays de Pévèle, qui détient la compétence en matière d’entretien de la rivière. Et depuis deux ans, force est de constater que beaucoup d’eau a coulé sous le pont de la Marque... “Le curage de la 6e tranche, à Ennevelin, a démarré en 2002. Pour l’instant, 800m sur les 2700m prévus ont déjà été réalisés. Le reste sera fait quand les conditions météo seront un peu meilleurs”, soulignent André Janssen, André Leblanc et Roland Laroye, trois des piliers de l’association.

 


Lors de son assemblée générale, l’association SOS Marque a évoqué les actions
de prévention qu’elle allait entreprendre en 2003, et notamment la pose de nouveaux
moines, comme celui, très efficace, qui existe déjà en forêt de Phalempin.

 

Plan de prévention des risques
Mais la plus grande avancée de l’année 2002 reste sans aucun doute “la mise en place d’un comité de pilotage sur la Marque le 5 mars dernier”. Ce comité coprésidé par Béatrice Mullier, conseillère générale du canton de Pont-à-Marcq (le plus touché par les inondations de 2000), et Luc Monet, président de la CCPP, s’est déjà réuni trois fois. “Le bureau d’études retenu a commencé à travailler courant septembre. La première phase – l’analyse de la situation sur le terrain – est maintenant achevée. L’étude, qui doit donner son avis sur les travaux à réaliser pour éviter les inondations, doit quant à elle être rendue fin juin”, remarque Roland Laroye, chargé pour SOS Marque d’assurer le (lourd) suivi du dossier. Seul souci à signaler: “le retard pris dans l’embauche du technicien de rivière. Logiquement, il devrait arriver avant la fin du premier semestre 2003”, espère le président, André Janssen.
En assemblée, les membres de SOS Marque ont défini leurs priorités pour 2003: “le suivi des travaux de curage, le suivi du comité de pilotage pour l’étude hydraulique, la relance pour l’embauche du technicien de rivière, l’approfondissement des connaissances en matière d’assurances, et la mise en place d’actions de prévention”. Car c’est bien la prévention qui sera en première ligne pour cette année 2003. A travers des actions très concrètes, comme la fabrication de nouveaux moines artisanaux dans la forêt de Phalempin et dans le bois des 5 tailles (près des bassins Béghin Say), comme celui que SOS Marque a déjà implanté en forêt et qui a joué un rôle déterminant pour empêcher de nouvelles crues le 1er janvier.
Mais la prévention devra passer aussi par une réflexion sur la mise en place d’un PPR (Plan de prévention des risques). « Le PPR de la Marque a été accordé par le préfet, mais il reste encore l’enquête publique à mener. Il faut savoir que si le PPR s’applique, on ne pourra plus vendre une maison dans le secteur sans prévenir les acheteurs des risques d’inondations. Mais, d’un autre côté, le prix des maisons sera dévalué pour ceux qui y habitent déjà, et les primes d’assurance vont grimper. » Le débat s’annonce donc animé… Raison de plus pour participer aux moments festifs que l’association propose chaque année à toute le population : le 9 mars tous les bénévoles sont invités à un pot en mairie d’Attiches, en mai, l’opération « Pieds dans l’eau » permettra à tous de nettoyer un coin de rivière à Ennevelin, le 29 juin la fête champêtre vous emmènera en balade du côté des bassins Béghin, le 28 septembre, c’est la braderie de Pont-à-Marcq et le 7 décembre le marché de Noël qui vous attendent. Autant d’occasions d’afficher votre solidarité.

Carole Lefebvre

Ce dimanche, à 10h, l’association organise une petite réception amicale en mairie d’Attiches pour remercier les releveurs et tous les bénévoles qui oeuvrent au quotidien.